Attention aux intoxications au monoxyde de carbonne

monoxydecarbone.jpg
Le monoxyde de carbone est un gaz toxique causant une centaine de décès par an. Il provient d’un dysfonctionnement d’un appareil ou d’un moteur à combustion...


source-co-astee.jpgSource : ASTEE

Votre famille est-elle en sécurité dans votre habitation ?

Cela fait-il plus d'un an que vous n'avez pas fait entretenir votre chauffage par un professionel qualifié ?
Vous arrive-t-il de boucher vos grilles de ventilation ?
Vos conduits d'évacuation n'ont pas été ramonés cette année.

co-flamme.jpgSource : Ministère de l'intérieur

co-conduit.jpgSource : Ministère de l'intérieur

Vous arrive-t-il de bricoler vous même votre cuisinière, votre chauffe-eau ou encore votre chaudière ?
Faites-vous fonctionner votre chauffage au charbon quand le temps s'adoucit ?
Votre conduit de cheminée est-il en mauvais état ?

Possédez-vous un chauffage d'appoint (type poêle à pétrole) que vous utilisez plus de 5 heures par jours ?
Laissez-vous fonctionner le moteur de votre voiture ou de votre deux roues dans une garage fermé ?

co-reparation.jpgSource : Ministère de l'intérieur

Si vous avez répondu OUI à une ou plusieurs de ces questions, attention vous êtes peut être dans une "situation à risque", consultez notre rubrique "les bons reflexes" pour éviter l'intoxication cet hiver.

Vous souhaitez connaitre la situation exacte de votre logement en quelques minutes ?
Répondez aux questions (anonyme) du diagnotic CO du Centre Antipoison afin d'évaluer si votre habitation présente un risque de dégagement au monoxyde de carbone.

Haut de page

Pourquoi s'intoxique-t-on au monoxyde de carbone ?

Le monoxyde de carbone ou CO est un gaz INCOLORE, INODORE mais MORTEL. Il se dégage suite à un mauvaise combustion, quel que soit le combustible utilisé.

Tous les types d'appareils de chauffage peuvent être concernés suite à un dérèglement, un mauvais entretien ou une mauvaise installation : chaudière, poêle, chauffe-eau, chauffage d'appoint mobile, insert, ...

Le monoxyde de carbone se fixe sur l'hémoglobine à la place de l'oxygène, qui ne peut donc plus être transporté dans le sang, provoquant une asphyxie.

Haut de page

Quels sont les premiers signes d'intoxication ?

Le fait de respirer ce gaz entraîne des maux de tête, vertiges, nausées, vomissements, grandes fatigues, perte de conscience, paralysie.

Si vous ressentez l'un de ces symptômes, pensez au monoxyde de carbone.

Au moindre doute, arrêtez vos appareils, ouvrez vos fenêtres et consultez votre médecin

Témoignage d'une intoxiquée :
" Mon fils ne se sentait pas bien. J'ai ressentis des maux de tête très violents, après la douche je suis montée pour me sécher les cheveux et j'ai eu des violents vertiges. "

Haut de page

Qu'est ce qu'on risque ?

Tout dépend de la dose inhalée, du temps passé et de vous ... : les personnes âgées, les femmes enceintes, les malades et les enfants sont plus sensibles au monoxyde de carbone.

L'intoxication au monoxyde de carbone peut avoir des conséquences à court et long terme:

  • A court terme : une perte de connaissance, un coma ou un décès peuvent survenir d'emblée

  • L’intoxication au CO peut laisser des séquelles permanentes, de type neurologique et cardiaque :
    même s'il n'y a pas de séquelles dans l'immédiat, l'intoxication au CO peut donner des problèmes nerveux après un laps de temps sans symptômes allant jusqu'à plusieurs semaines. La victime présente alors de l'irritabilité, des troubles de la mémoire, des mouvements anormaux ,… Ces troubles sont souvent, mais pas toujours, réversibles.

Haut de page

Quels sont les gestes qui peuvent nous sauver la vie ?

  • Entretien et vérification, par un professionnel, au moins fois par an, de toute l'installation de chauffage et de production d'eau chaude.

  • Le conduit de fumée doit également faire l'objet d'un ramonage mécanique, au moins une fois par an, pour le nettoyer mais aussi pour vérifier qu'il est en bon état et qu'il n'est pas bouché.
    L'usage de produits chimiques ne pourra venir qu'en complément du ramonage mécanique annuel.

  • Ne bouchez jamais vos aérations. Tous les appareils à combustion ont besoin d'air pour bien fonctionner


co-charbon.jpg

Source : Ministère de l'intérieur

co-chauffeauok.jpg
Source : Ministère de l'intérieur

  • Les chauffages d'appoint (poêles à pétrole par exemple) doivent être utilisés dans une pièce bien ventilée et ne doivent jamais focntionner en continu (2 heures en continu au maximum).

  • Allumez votre poêle à charbon seulement quand il fait froid : en cas de redoux, il peut y avoir refoulement des gaz brûlés dans votre logement.

  • Ne laissez jamais un moteur à explosion tourner dans un lieu mal ventilé (exemple de la voiture dans le garage, groupe électrogène ...)

Haut de page

Que faire en cas d'accident ?

  • Arrêter tous les appareils à combustion
  • Aérer immédiatement les locaux en ouvrant portes et fenêtres
  • Faire évacuer les occupants hors de l'atmosphère polluée
  • Appeler les secours (Pompier : 18; SAMU : 15)
  • Ne réintégrer les locaux qu'après le passage d'un professionel qualifié qui recherchera la cause de l'intoxication et proposera les travaux à effectuer

Haut de page

Qui contacter en cas de doute ?

  • Vous pensez être victime d'une intoxication ? contactez le Centre Antipoison - CAP : 0 825 812 822

  • Vous vous posez des questions sur votre installation de chauffage ? : Contactez la DDASS (Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales) de votre département ou le SCHS (Service Communal d'Hygiène et de Santé) de votre ville :

Service Santé Environnement
DDASS du Nord (59)
Cité administrative - BP 2008
175 rue gustave Delory - 59011 LILLE
Téléphone : 03 20 18 34 99

SCHS de Croix
Hôtel de Ville - 187 rue Jean Jaurès - 59 962 Croix
Téléphone : 03.20.28.52.52

SCHS de Lille
Hôtel de Ville - Place Roger Salengro - BP 667 - 59 033 Lille
Téléphone : 03.20.49.50.00

SCHS de Roubaix
Hôtel de Ville - BP 737 - 59 066 Roubaix
Téléphone : 03.20.66.46.00

SCHS de Tourcoing
Hôtel de Ville - 30, avenue Millets - 59 208 Tourcoing
Téléphone : 03.20.68.92.69

Haut de page

Devoirs des propriétaires et locataires : qui fait quoi en matière d'entretien des installations ?

LOCATAIRE PROPRIETAIRE

Le locataire doit prendre à sa charge :

  • Les travaux d’entretien courant
- Entretien des appareils à combustion.

- Ramonage des conduits de fumée.
- Nettoyage des bouches et conduits d’aération.

  • Les menues réparations : Bilames, sondes de sécurité, pistons, membranes, joints (sauf si elles sont occasionnées par vétusté, malfaçon, vice de construction, cas fortuit ou force majeur) sont à changer régulièrement.
Tout ce qui n'est pas à la charge du locataire est à la charge du propriétaire

Haut de page

En savoir plus ...


Source : plaquette "On ne manque pas d'air, pour vivre en sécurité mon habitation doit respirer". Conception et réalisation : Ministère de l'Intérieur, direction de la Sécurité civil. graphisme : Bruno Lemaistre (DSC). Illustrations : Philippe Convain.


Cette page a été réalisée dans le cadre du groupe régional sur les intoxications au monoxyde de carbone

ars-130.jpgHaut de page

Famille Sénior Prévention Sécurité Personnes âgées